Qui ?

Le ClubPSCo regroupe les principaux acteurs français intervenant dans les domaines des services de confiance pour les transactions électroniques, tels que définis au sein du règlement européen eIDAS (prestataires de services de certification électronique, de signature électronique, d’horodatage, d’envoi recommandé électronique). Ses membres souhaitent faire converger leurs retours d’expériences fondés sur des mises en place de solutions concrètes. Leurs services de confiance sont « certifiés » ou « qualifiés », et ils travaillent à faire évoluer les règles dans un sens mêlant le respect d’un fort niveau de sécurité et la prise en compte de la difficulté potentielle d’implémentation. La section "membres" donne une vue actualisée et précise de la composition du ClubPSCo.

Pourquoi ?

Le ClubPSCo travaille à rendre les outils et services de sécurité fiables et plus facilement utilisables pour favoriser leur déploiement.

Il travaille sur la signature électronique, les certificats électroniques, l’horodatage, l’envoi électronique recommandé, les politiques nécessaires à leur mise en œuvre (certification, horodatage, archivage, signature, …). Il suit et anticipe l’évolution des directives, règlements, lois et documents d’application relatifs à la dématérialisation sécurisée des transactions.
Ses travaux sont destinés aux utilisateurs et opérateurs de ces services de confiance et aux autorités de tutelle du secteur, françaises ou internationales.

Comment ?

Les membres définissent leurs sujets d’étude et se réunissent en groupe de travail. Ils élaborent des livrables dont certains sont publics et sont présentés sur ce site.

Le site du ClubPSCo présente également les définitions et liens les plus utiles. Ils peuvent aider les responsables et chefs de projets qui devront mettre en œuvre des services de confiance pour authentifier, signer ou simplement transmettre des documents électroniques conformément à la réglementation. Ces éléments sont simplifiés mais précis. Ils pourront leur faciliter la tâche lorsqu’ils devront faire appel à ces services et maîtriser leur création, leur déploiement ou leur usage par des utilisateurs moins avertis.